Les Coeurs de Velours: www.lescoeursdevelours.com | Forum d'association d'adoption, placements, protection animale dans le Gard (Nîmes, Alès...) et le Lot (Cahors, Figeac...)
 
AccueilConnexionS'enregistrer
Nous contacter

Les Coeurs de Velours

A 10 minutes d'Alès

+33 (0)7 81 64 24 02

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Okyo, mâle croisé Mâtin Espagnol, 3 mois et demi
Lun 24 Juil - 0:00 par Mimi
Bienvenue à Okyo, mâle croisé Mâtin Espagnol, …

Commentaires: 0
Mirko, mâle croisé labrador, 3 mois et demi
Dim 23 Juil - 23:59 par Mimi
Voici Mirko, mâle croisé labrador, 3 mois et …

Commentaires: 0
Safir, mâle croisé boxer/berger, 10 mois.
Jeu 27 Avr - 11:27 par Bibou
Safir, mâle croisé boxer/berger, 10 mois. Ce …

Commentaires: 0
Derniers sujets
» Pimprenelle, femelle européen tricolore, 3 mois
par Mimi Lun 24 Juil - 0:09

» Alaska, femelle européen blanche à poils longs, 3 mois
par Mimi Lun 24 Juil - 0:06

» Frisquette, femelle européen blanche à poils longs, 3 mois
par Mimi Lun 24 Juil - 0:02

» Okyo, mâle croisé Mâtin Espagnol, 3 mois et demi
par Mimi Lun 24 Juil - 0:00

» Mirko, mâle croisé labrador, 3 mois et demi
par Mimi Dim 23 Juil - 23:59

» Bonjour !
par Denise17 Lun 3 Juil - 15:57

» Nais, femelle croisée Malinois/Beauceron, 6 semaines
par prysca Dim 2 Juil - 15:46


Partagez | 
 

 Le picage chez l'oiseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mimi

avatar

Participation : 2573
Féminin Age : 32
Département : 30
Distinction Modératrice


MessageSujet: Le picage chez l'oiseau   Jeu 13 Juin - 22:28

Le picage est mauvaise habitude de l'oiseau qui arrache ses plumes ou celles de ses congénères.  
Lorsque l'oiseau s'arrache lui-même ses plumes, on parle d'auto-picage. Lorsque l'oiseau arrache les plumes de ses congénères, le terme utilisé est celui d'allopicage. Attention pendant la période de mue, les oiseaux s'arrachent souvent leurs plumes pour faciliter la pousse des nouvelles plumes: ceci n'est pas du picage.   
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
   
  Les symptômes
 
Les plumes sont arrachées et l'oiseau suce la hampe de la plume (tige rigide centrale). Parfois il ne fera que les surlisser, les machouiller, les casser, mais la plupart du temps il les arrachera complètement. Les endroits choisis par l'oiseau sont surtout sur la poitrine, les cuisses ou le dos. Les plumes de la tête sont préservées ( il ne peut pas les atteindre) et habituellement les plumes de vol ( ailes) et la queue aussi.
   
Le picage est redouté par les propriétaires d'oiseaux (surtout de perroquet). En effet, une fois que l'oiseau a pris l'habitude de s'arracher les plumes, cela peut devenir «une manie» et il peut continuer durant plusieurs années.  
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 
  
  Les causes
  Ce syndrome est dû à plusieurs facteurs. L'ennui joue un rôle important.
 
 Le stress est un facteur de picage. Il peut avoir des origines diverses telles que:
 

  • l'introduction d'un nouvel oiseau dans la cage
  • le surpeuplement ou le mélange de nombreuses espèces dans la même volière
  • la frustration sexuelle (absence d'individus du sexe opposé)
  • la frustration sociale (oiseau isolé)
  • des peurs ou des dérangements fréquents

D'autres facteurs favorisent l'apparition du picage:
 

  • l'absence de bain
  • les parasites externes
  • les carences alimentaires (protéines, vitamines, oligo-éléments...)
  • le manque d'hygiène
  • les demangeaisons
  • les déséquilibres hormonaux
  • et d'autres maladies
      


Généralement, un des facteurs déclenche le picage qui devient ensuite une obsession. Le picage est donc un trouble psychique souvent aggravé par une mauvaise hygiène ou une mauvaise alimentation.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
   

 
Le traitement
 

   
Le picage est fréquent chez les Psittacidés, en particulier chez le Gris du Gabon et le Cacatoès.
Le traitement est très difficile et pas toujours couronné de succès. Il faut avant tout essayer de trouver la ou les causes qui ont entraîné l'apparition du picage. Voici des conseils pour modifier les conditions de vie de votre oiseau et essayer ainsi de stopper le picage:  

 

  •     
    L'ennui étant un des facteurs important de picage, il est conseillé de passer chaque jour du temps avec son oiseau ou de donner un compagnon de cage à votre oiseau. A défaut, il faut placer un miroir dans la cage. Ainsi, l'oiseau aura l'impression d'avoir un compagnon.  
  •   
  •     
         Proposer à votre oiseau des branches ou des brindilles avec leur écorce : il va essayer de les décortiquer et ne s'occupera plus de ses plumes. (exemple de branches d'arbre non toxiques : pommier conventionnel, saule, aulne, bouleau, et érable). Des carottes crues, des trognons de choux peuvent aussi être utiles. Achetez de nouveaux jouets et faites une rotation à chaque semaine, donnez leur des boîtes de carton ou des rouleaux de papier de toilette à décortiquer.
      
  • Le stress étant aussi une origine du picage, installez dans la cage un abri ou un nid dans lequel l'oiseau pourra se cacher en cas de peur ou de dérangements.
  • Pour les Psittacidés, il est important d'effectuer un toilettage. Pour cela vaporisez de l'eau tiède grâce à un brumisateur sur le plumage ou faites prendre à l'oiseau une douche légère, ceci une à deux fois par jour si possible.
  • Donner une alimentation variée et équilibrée : rajoutez des vitamines, des minéraux et certains acides aminés à la ration (compléments nutritionnels spéciaux pour les oiseaux).
  • Prendre des mesures hygiéniques : la cage doit être propre, saine, placée au grand air et suffisamment spacieuse. Il faut également traiter les oiseaux contre les parasites externe.
  • Le rythme jour-nuit doit être respecté (12h de lumière, 12h d'obscurité). Dès que la nuit tombe, l'oiseau est placé au calme et à l'obscurité. Vous pouvez par exemple recouvrir la cage d'un tissu opaque.
  • Lorsque vous voyez votre oiseau en train de faire du picage, il ne faut pas lui donner d'attention. S'il est dans sa cage, vous pouvez couvrir la cage 5 minutes. S'il est à l'extérieur de sa cage, vous le remettez dedans. Si on lui donne une attention particulière dans ces moments, il renforcera ce comportement.  Donnez- lui plutôt de l'attention lorsqu'il ne le fait pas.

Conclusion
 
 
Si le picage continue malgré toutes ses mesures, un traitement médical est possible et même nécessaire dans les cas graves. Votre vétérinaire saura vous conseiller et vous aider pour combattre cette maladie qui peut devenir un véritable cauchemar. Chez les Psittacidés, des troubles psychiques sont souvent associés au picage et le traitement médical est indispensable.  

  
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
  

Quelques cas particuliers
Chez les canaris, l'oiseau dominant peut arracher les plumes des autres oiseaux de la volière. Dans ce cas, il faut l'isoler.  
Les parents, généralement la femelle, peuvent déplumer leurs petits au nid. Cela peut aller jusqu'à la mort de l'oisillon. Il faut alors enlever le ou les responsables. Si besoin, il faut faire adopter l'oisillon par un autre couple.   
Revenir en haut Aller en bas
 
Le picage chez l'oiseau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la déshydratation chez l'oiseau
» Le picage chez l'oiseau
» [RE] Contre le Picage : suite information de STARKY
» LE LEUCISME CHEZ L'OISEAU SAUVAGE
» Picage sur perruche ondulée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Coeurs de Velours | Protection Animale | Nîmes - Alès - Cahors - Figeac :: Ça papote! :: Autres animaux domestiques-
Sauter vers: